="http://www.w3.org/2000/svg" viewBox="0 0 512 512">

III.2. Un tournant décisif : des instances juives préconisent un « nouveau regard » sur le christianisme

macina

Ce n’est pas de l’emphase que de parler, à ce propos, d’un « changement dramatique d’attitude » de la part de certains secteurs du judaïsme. Qu’on en juge par les extraits suivants de deux documents juifs d’inégale importance, mais tous deux révolutionnaires, si on les met en regard du silence juif antérieur – quasi total – en cette matière, depuis dix-neuf siècles.


III.2.1. « Le Christianisme dans la théologie juive » (1968)
 [1]

Le document contient six affirmations positives à l’égard du christianisme, étayées d’exemples talmudiques.

a. Le rejet du christianisme aurait pu être évité.

b. Les chrétiens ne sont pas des idolâtres ; ils adorent Dieu qui a créé le monde et ils ont un certain nombre de croyances en commun avec les juifs.

c. « Le salut éternel pour les chrétiens » (d’après Juda Hallevi).

d. Israël peut être inspiré par des chrétiens et des musulmans, etc.

e. Christianisme et islam ont contribué à l’amélioration de l’humanité.

f. Le christianisme et l’islam préparent la voie au Messie.

III.2.2. « Dabru Emet » [Dites la vérité, cf. Za 8, 16]. Déclaration juive sur les Chrétiens et le Christianisme (2000) [2]

Extraits

« …Nous croyons que les changements [intervenus dans l’attitude des Chrétiens à l’égard des juifs] méritent une réponse juive approfondie. Parlant uniquement en notre nom propre, en tant que groupe intercommunautaire de savants juifs, nous croyons qu’il est temps pour les juifs d’être au courant des efforts que font les Chrétiens pour rendre honneur au judaïsme. Nous croyons qu’il est temps pour les juifs de réfléchir à ce que le judaïsme peut dire du Christianisme à présent. À titre de premier pas, nous présentons huit brèves propositions concernant la manière dont juifs et chrétiens peuvent être en relation les uns avec les autres :

[1] Juifs et Chrétiens adorent le même Dieu.

[2] Juifs et Chrétiens s’en remettent à l’autorité du même livre, la Bible (que les juifs appellent « TaNaKh » et les Chrétiens, « Ancien Testament »).

[3] Les Chrétiens peuvent respecter le droit des juifs à la terre d’Israël.

[4] Juifs et Chrétiens acceptent les principes moraux de la Torah.

[5] Le nazisme n’était pas un phénomène chrétien.

[6] La différence, humainement inconciliable, entre juifs et Chrétiens ne sera pas abolie jusqu’à ce que Dieu ait racheté le monde entier, comme promis dans l’Écriture sainte.

[7] Une nouvelle relation entre juifs et Chrétiens n’affaiblira pas la pratique juive.

[8] Juifs et Chrétiens doivent œuvrer ensemble pour la justice et pour la paix. »


  1. Texte rédigé en 1973 par le Grand Rabbin Charles Touati, puis édité dans la Revue des Études Juives, 160 (2001), pp 495-497.
  2. Publié le 10 septembre 2000, ce document porte la signature de 170 personnalités du monde scientifique juif américain, au nombre desquelles figurent de nombreux rabbins. C’est l’une des réalisations du "National Jewish Scholars Project" de l’"Institute for Christian and Jewish Studies", de Baltimore. Texte en ligne.

License

III.2. Un tournant décisif : des instances juives préconisent un "nouveau regard" sur le christianisme Copyright © 2009 by macina. All Rights Reserved.

Commentaires/Errata

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *