="http://www.w3.org/2000/svg" viewBox="0 0 512 512">

III.4. La repentance des Églises : les documents et leur critique

macina

« Le groupe de travail allemand a un espoir. Ses membres veulent recommander à la Commission vaticane […] une confession expresse de culpabilité. » (Prof. H. H. Henrix, 1994).

On a un peu oublié les circonstances qui ont entouré la genèse de la « Déclaration de Repentance », si attendue, mais qui, à en croire des réactions juives et chrétiennes, a beaucoup déçu. Il paraît utile d’en rappeler ici l’essentiel, avant même de tenter une évaluation de son texte[1].

Dans le document du Vatican, publié le 24 juin 1985, sous le titre : Notes pour une correcte présentation des juifs et du judaïsme…[2], on pouvait lire ce qui suit :

« La catéchèse devrait […] aider à comprendre la signification, pour les juifs, de leur extermination pendant les années 1939-1945 et de ses conséquences. »

Les juifs ont fait bon accueil à cette affirmation, mais ils lui ont reproché en même temps de ne pas tenir compte du fait que, pour l’Église et le christianisme aussi, la Shoah a une signification spéciale qui les concerne directement. Ils ont affirmé qu’il était important, et même nécessaire, que l’Église fasse une déclaration à ce sujet. L’Église n’a pas laissé cette critique sans réponse. Dans sa lettre du 8 août 1987, adressée à l’archevêque de Saint Louis (USA), John L. May, et à l’occasion d’une rencontre avec des représentants juifs, le 11 septembre de la même année, à Miami, le pape Jean-Paul II a promis que la Shoah ferait l’objet d’études historiques et religieuses, et qu’il y aurait un document catholique sur la question. Ces études ont été présentées à la 13ème réunion annuelle du Comité International de Liaison entre l’Église Catholique et le Judaïsme, qui s’est tenue du 3 au 6 septembre 1990. À cette occasion, la Commission du Saint Siège confirma que le Vatican avait l’intention de préparer un document sur la Shoah.

III.4.1. Le rêve de 1994 : Le document de travail du groupe allemand

Dans son rapport de 1994, le professeur Henrix écrit :

« … la 14ème réunion annuelle du Comité International de Liaison qui s’est tenue à Baltimore, du 4 au 7 mai 1992, comprenait une contribution du P. Bernard Dupuy, o.p. (dominicain), qui proposait une réflexion sur la Shoah. À cette même réunion, le cardinal Cassidy m’a demandé de préparer, en collaboration avec le P. Dupuy, un texte préliminaire au document du Vatican sur l’antisémitisme et la Shoah. Une série de discussions et d’accords entre le P. Dupuy et moi-même, au cours de la réunion de Baltimore et dans la suite, ont abouti à la décision que le groupe de travail ‘Questions sur le judaïsme’ de la Commission des affaires oecuméniques de la Conférence épiscopale allemande serait chargé de réaliser la première rédaction. »

Le professeur Henrix énumère ensuite les têtes de chapitre de ce document de travail, qui sont les suivantes :

I. La voie frayée à la Shoah dans l’Église.

II. La question de la co-responsabilité et de la culpabilité de l’Église.

III. Les tâches de l’Église dans le travail de mémoire sur la Shoah.

On lira, ci-dessous, quelques extraits significatifs de cet avant-projet :

« Il ne suffit pas d’affirmer simplement le fait du fardeau historique que représentent les relations de l’Église avec les juifs, bien au contraire, l’Église et les chrétiens doivent ‘reconnaître leur part de responsabilité’, comme il est dit dans les « Orientations »[3] de janvier 1975. »


  1. L'essentiel de ce qui suit s'inspire d'un rapport du professeur Hans Hermann Henrix, rendu public le 24 mai 1994. Traduction française intégrale de ce document non officiel (originellement rédigé en allemand), dans SIDIC (Service International de Documentation Judéo-Chrétienne), vol. XXVII, 3, 1994, Rome, p. 20-23; voir « Ce document sur la Shoah qui ignore ce qui nous peine ».
  2. Titre complet: Notes pour une correcte présentation des juifs et du judaïsme dans la prédication et la catéchèse de l'Église catholique, en ligne sur le site du Vatican.
  3. Titre complet: Orientations et suggestions pour l'application de la déclaration conciliaire Nostra Aetate, n° 4, en ligne sur le site du Vatican.

License

III.4. La repentance des Églises : les documents et leur critique Copyright © 2009 by macina. All Rights Reserved.

Commentaires/Errata

Les commentaires sont clos.